fbpx
Posted in À la Une Parcours vélo

Plus beau parcours vélo en Auvergne

Plus beau parcours vélo en Auvergne Posted on 15 juin 2016

Pédaleur vous fait découvrir l’un des plus beaux circuits vélo en Auvergne.

Routes propices à laisser son esprit vagabonder en toute quiétude, paysages à couper le souffle avec une nature préservée, circulation quasi-inexistante, parcours montagneux accessibles pour tous, et panoramas à 360° sur les hauteurs. S’il y a un endroit qui combine toutes les caractéristiques de la parfaite sortie à vélo, c’est bien le Cézallier.

Ainsi, retour en Auvergne (région d’origine de Benjamin) le temps d’un week-end pour l’équipe Pédaleur. L’occasion forcément d’enfiler notre tenue cycliste ! L’envie du jour, prendre la direction de “nos montagnes Auvergnates” pour une sortie dans une sorte de “no man’s land” entre Puy-de-dôme et Cantal. On aime beaucoup ces routes superbes et on vous dit où il fait bon rouler, grimper et s’entraîner à vélo.

Tout d’abord, point de départ de la sortie : Ardes-sur-Couze (à l’entrée du parc des Volcans d’Auvergne)

Début d'un bel entrainement dans le Cézallier

Ensuite en guise de 1ère difficulté : le Col de la Pierre Plantée par son versant Sud

Prenez la direction d’Anzat-le-Luguet, l’ascension commence dès la traversée du bourg d’Ardes avec une rampe d’environ 1 km à 7-8%, on serpente à travers les prés jusqu’au parc animalier avant de s’enfoncer dans la forêt, la pente est un peu plus douce mais reste autour des 5%.

Grimper col Auvergne

Vue sur le Cézallier depuis le sommet du col de la Pierre Plantée grimpé en vélo

Après environs 4km d’ascension, monter le col devient plus facile avec plusieurs parties en faux plats qui permettent de récupérer. D’ici on peut observer le sommet du col et au loin le signal du Luguet. Au niveau de la Baraque d’Aubiat, on se retrouve sur les hauts plateaux volcaniques, complètement à découvert et le vent souffle fort. On prend à droite en direction de Mazoire pour les 2 derniers kilomètres qui mènent au sommet à 1129 mètres d’altitude.

Ainsi en résumé : 13km de montée à 4% de moyenne.

La descente qui suit est très agréable et permet de rejoindre la vallée de la Rentière en traversant le village de Mazoire. Elle se fait à l’ombre sur une petite route de montagne et ne présente pas de virages piégieux.

Changement de vallée pour escalader le col de la Volpillière

Puis, ce parcours rêvé pour un cycliste se poursuit avec la seconde ascension du jour, le col de la Volpilière.

On prend la direction de Saint Alyres-es-Montagne, ce col présente une pente très régulière toujours autour des 4-5%.

On remonte la vallée encaissée avant d’entrer dans une partie boisée, toujours en gardant la direction de Saint-Alyres.

Traversée de village de montagne en vélo

Arrivée au sommet du col après une belle ascension à vélo

Le village en vue, vous débutez alors la dernière (et la plus belle) partie du col, c’est là que les paysages vont vous couper le souffle. On débouche sur les hauts plateaux du Cézallier, des champs verts à perte de vue et des sommets volcaniques arrondis par l’érosion. La route est magnifique et dans un dernier effort on aperçoit au loin le sommet du col et ses 1230 mètres d’altitude.

Selon vos envies (et aussi en fonction de vos jambes), vous pouvez continuer l’émerveillement en prenant à gauche pour traverser le village de la Godivelle. À droite vous retournez sur Issoire et votre point de départ Ardes-sur-Couze.

Une belle sortie à vélo dans les montagnes auvergnates

Pour nous, la sortie se termine avec une centaine de kilomètres et un peu plus de 1000 mètres de dénivelé avec une seule hâte : revenir vite et grimper encore ces cols d’Auvergne qu’on aime tant.

Enfin, fin de la sortie : Retour sur Issoire ou Ardes-sur-Couze

N’hésitez pas à partager vos sorties à vélo avec nous dans le groupe Strava Pédaleur.

Benjamin