fbpx
Posted in À la Une Événements Pédaleur

Paris-Roubaix Experience : Pédaleur à l’assaut des pavés !

Paris-Roubaix Experience : Pédaleur à l’assaut des pavés ! Posted on 17 avril 2019

Nous avons eu la chance de vivre le Paris Roubaix Expérience avec Scott France. Résumé d’une journée divine dans l’Enfer du Nord !

Paris-Roubaix fait parti des monuments du cyclisme. Avec Milan – San Remo, le Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, c’est l’une des 5 classiques majeurs du calendrier cycliste. Paris-Roubaix est très certainement au cyclisme ce que la Cathédrale Notre Dame de Paris est à l’histoire de France.

Paris-Roubaix, un monument du cyclisme

Aussi surnomée, l’Enfer du Nord,  la classique existe depuis 1886. C’est l’une des plus anciennes courses cyclistes. L’épreuve a obtenu ses lettres de noblesse à travers les époques, par la difficulté de son parcours,  en martyrisant les cyclistes qui osent affronter ses pavés et en offrant la gloire éternelle à ceux qui triomphent sur le vélodrome. Pour s’en rendre compte, quoi de mieux que de se rendre sur place pour vivre de l’intérieur la course.

Nous avons roulé sur les pavés de Roubaix !

Rien ne manque au décor : les pavés, la poussière, les guirlandes de supporters, les drapeaux flamands et pour couronner le tout une odeur de frite ! Nous voilà parti à l’assaut du final de Paris-Roubaix !

Au lendemain du Paris-Roubaix Challenge qui aura vu plusieurs milliers de cyclosportifs battre le pavé, et seulement quelques heures avant les forçats de la route, nous avons eu la chance, nous aussi de poser nos roues sur ce parcours mythique et ressentir l’émotion de la course. Templeuve, Camphin-en-Pévèle, Carrefour de l’Arbre,… des noms qui résonnent pour nous, passionnés de vélo et de l’histoire du cyclisme.

Secteur pavé Carrefour de l'Arbre

70 kilomètres et 8 secteurs sont au programme de notre sortie du jour. Avant d’aborder le 1er secteur, c’est un peu « stupeur et tremblement ». Pour nos débuts sur les pavés Roubaisiens, on ressent un mélange d’excitation et d’effraiement. Ni une, ni deux, on saisi le haut du cintre et on se lance grand braquet en tentant de rester sur le haut du pavé ! Difficile de parler des pavés de Roubaix sans y avoir posé ses roues. Les pavés de Roubaix sont uniques. Majestueux et brutaux à la fois. Vous avez l’impression d’entrer dans une sorte de machine à laver : cycle essorage !

À la sortie d’un secteur, le retour sur l’asphalte est presque jubilatoire. Pourtant il y a un goût de « reviens-y ». Une seule question : c’est quand le prochain ?

Les secteurs s’enchaînent, on trouve notre rythme. Ni trop gros, ni trop en moulinette. On tente de rouler au centre et de garder fier allure. Mais il faut avouer qu’on va aussi rouler sur le bas côté, le casque de travers. Le corps souffre ! Mais nos machines tiennent bons. Nous avons le plaisir de rouler sur des Scott Addict RC équipés en disque avec pneus de 28mm.

Douches Paris-Roubaix

Déjà, on approche de Roubaix. Flamme rouge. Le dénouement est proche. Cerise sur le gâteau, on nous ouvre les portes du Vélodrome. Là où le scénario du jour éclatera dans quelques heures. Quelques tours à la balustrade et sur la Côte d’Azur. Il est temps de poser nos vélos couverts de poussière. Douche dans les vestiaires du vélodrome. L’endroit même ou tous les plus grands sont passés. Chaque vainqueur y possède sa plaque gravée. C’est magique.

Soudain, nous réalisons la chance que nous avons d’être ici, au cœur de l’événement et nous ressentons cette ambiance si particulière que seule Roubaix offre.

Place aux champions !

Plaque Sagan Roubaix

La journée se poursuit. Nous avons la chance visiter le bus de l’équipe WorldTour Michelton-Scott. À choisir entre les douches du bus et celle du vélodrome, aucune hésitation. On choisirait, comme beaucoup de coureurs, de perpétuer la tradition avec les douches mythiques du vestiaire. Ensuite on poursuit notre immersion. Repas dans la « baraque à frites » du Rugby Club Roubaisien avec retransmission de la course sur écran géant. On discute avec les habitués, qui nous témoignent leur amour pour l’événement. Chaque année, Paris-Roubaix c’est avant tout la fête !

Equipe Michelton Scott Roubaix

On arrive dans le final de la course. Retour dans le vélodrome pour vivre l’arrivée. Les coureurs entament les derniers kilomètres et roulent sur les secteurs encore fraichement dans nos mémoires. Les tribunes et les virages du vélodrome sont noirs de monde. Deux coureurs entrent en tête (Philippe Gilbert et le jeune Allemand Nils Politt, l’excitation atteint son paroxysme. Tel des pistards, les deux coureurs montent en haut du virage pour prendre de la vitesse au moment de lancer. Le dénouement vous le connaissez surement. C’est le Belge Philippe Gilbert, l’un des plus gros palmarès du cyclisme contemporain, qui vient déborder au sprint son adversaire et accrocher son 1er Paris-Roubaix.

Victoire Gilbert Paris-Roubaix

Finalement, c’est une nouvelle page de l’histoire du cyclisme vient de s’écrire devant nos yeux. Quelle expérience !