fbpx
Posted in Conseils entraînement Défis cyclistes

EVERESTING CHALLENGE : grimper l’Everest à vélo

EVERESTING CHALLENGE : grimper l’Everest à vélo Posted on 1 février 2017

 

Col du Mollard

Lorsqu’on est cycliste et a fortiori grimpeur, on cherche toujours à atteindre l’altitude la plus élevée possible à vélo. Il faut dire qu’en France, nous sommes gâtés avec de nombreux cols et routes dépassant allègrement la barrière des 2000 mètres. Mais est-ce que votre imagination vous aurait un jour amené à imaginer grimper l’Everest à vélo ?

Hélas même pour les plus passionnés fous d’entre nous, cela restera uniquement un rêve. C’est aujourd’hui clairement inenvisageable d’atteindre le point le plus haut de la planète à bicyclette. (Cela révèle déjà de l’exploit à pied !)

L’Everesting Challenge pour les amoureux de dénivelé

En revanche pour les cyclistes toujours à la recherche de nouveaux défis, avez-vous entendu parlé de « l’Everesting Challenge » ? L’objectif est simple : cumuler 8848m de dénivelé positif (soit autant que l’ascension complète du Mont Everest) à vélo. Et en une seule sortie bien-sûr.

De quoi effrayer même les cyclistes les plus chevronnés !

La règle de base est claire, toutes les côtes, cols et montées, courtes ou longues sont éligibles au Challenge Everest. Il n’y a pas de limite de temps ou de distance pour effectuer le défi et cumuler 8848 mètres de dénivelé positif.

Quelques données à prendre en compte avant de vous lancer dans ce challenge : celui-ci doit être effectué sur une seule et unique côte où montées / descentes empruntant la même route. Les boucles sont donc interdites, à vous de monter le même col autant de fois que nécessaire.

Cyclisme dans les Alpes

Pour attester de votre exploit il faut vous munir d’un compteur GPS (avec altimètre barométrique de préférence) pour enregistrer votre parcours et d’un compte Strava pour rejoindre et soumettre votre challenge Everest au groupe Hells 500 initiateur de ce challenge.

Vous pouvez également envisager le challenge en groupe. Ça peut-être utile d’avoir des copains autour de soi en cas de passage à vide. N’oubliez pas, “L’abandon n’est pas une option“.

Ah si, une dernière règle tout de même et certainement la plus importante  avant de vous lancer : “Be safe. It only counts if you get off the mountain …” (“Soyez prudent. Le plus important est de quitter la montagne sain et sauf…”)

Tiens, ça nous donne des idées pour pimenter 2017 chez Pédaleur… À suivre 😉

Partagez vos sorties avec nous et d’autres passionnés en rejoignant le club Pédaleur sur Strava.