fbpx
Posted in À la Une Débuter en cyclisme

Conseils pour choisir son vélo de route

Conseils pour choisir son vélo de route Posted on 9 décembre 2020

Ça y est vous êtes décidé. Il est temps pour vous de changer ou d’acheter votre premier vélo ! Si nous sommes tous enthousiastes à l’idée d’avoir une nouvelle bicyclette, choisir son nouveau vélo peut parfois tourner au casse-tête tant les critères de sélection pour trouver le vélo de ses rêves sont nombreux. Quelle taille choisir ? Quels équipements ? Vélo d’occasion ou neuf ? Autant de questions à se poser lors de l’achat de son nouveau vélo. Découvrez nos conseils pour choisir votre nouveau vélo.

Faisons le tri parmi tous ces critères afin de vous aider dans le choix de votre futur vélo.

Choisir la taille de son vélo :

Lorsqu’on choisit un nouveau vélo, le critère numéro un à retenir est certainement celui de choisir un vélo sur lequel on se sentira bien ! Vient alors la question : quelle taille pour mon vélo ?

Nous sommes tous différents : jambes et bras plus ou moins longs, souplesse des muscles inférieurs et supérieurs plus ou moins développée, etc. Autant de facteurs qui vont jouer sur le choix de la taille finale de votre vélo. Pas facile de s’y retrouver donc. Heureusement, une sorte de “formule magique” existe pour trouver la taille qui vous correspond le mieux. Cette règle n’est certes pas parfaite, mais elle a au moins le mérite d’aider le cycliste débutant dans ses recherches.

Celle-ci se base sur la longueur d’entrejambe. Pieds nus et écartés d’une vingtaines de centimètres, adossé à un mur, c’est la distance entre le sol et votre entrejambe. Une fois que vous avez cette mesure, vous la multipliez par 0,66 et vous obtiendrez alors une bonne idée de la taille du cadre de vélo de route qu’il vous faut.

Chaque cadre ayant désormais des caractéristiques et une géométrie particulières, reportez-vous à la fiche produit du modèle en question qui vous donnera également de précieuses informations.

Quel modèle de vélo choisir ?

Les manufacturiers proposent désormais de nombreux modèles dans leur collection. Aéro, poids plume, endurance, etc. Outre le côté esthétique, pour trouver le vélo qui vous correspondra le mieux, posez vous la question de quelle est votre pratique ou quels sont vos objectifs. Si vous démarrez tout juste le vélo, vous n’avez peut-être pas besoin d’un vélo “ultra light” ou du dernier modèle aérodynamique. On fait le point sur les avantages et inconvénients de chaque type vélo :

Vélo typés “endurance” :

Ces vélos privilégient avant tout le confort. La coupe du cadre vous permettra d’obtenir une position du buste plus relevée et moins exigeante. De manière générale, ces vélos sont souvent robustes mais un peu plus lourds et moins aérodynamiques que leurs cousins.

Pour qui : Les cyclistes débutants ou avancés qui vont avaler des kilomètres et qui souhaitent privilégier avant tout le confort avec une position plus “relevée”.

Vélo typés “aéro” :

Ce sont souvent des “bêtes de course“. Taillés pour la vitesse, très rigides et ultra-aérodynamiques. Idéal si on roule sur un terrain majoritairement plat. Un régal dès qu’on dépasse les 35Km/h. L’inconvénient, c’est que pour prendre du plaisir sur ce type de vélo, mieux vaut avoir la forme et des watts à produire ! Autre inconvénient, du fait de la coupe aéro du cadre (position allongée pour gagner en aéro) la position peut-être difficile à supporter et les cyclistes peu aguerris peuvent voir apparaitre des douleurs au niveau des lombaires, des épaules et du cou. Aussi la rigidité du vélo fait que vous ressentirez plus les aspérités de la route.

Pour qui : Les cyclistes “rouleurs” et “sprinteurs” qui pédalent majoritairement sur le grand plateau à la recherche de vitesse !

Vélo légers, typés “montagne” :

Ce sont des vélos taillés pour les grimpeurs et les cyclistes en recherche de performances. Plutôt polyvalents et maniables, ils offrent un bon niveau de rigidité mais proposent des performances aérodynamiques parfois légérement amoindries.

NB : Cette dernière affirmation étant de moins en moins vrai, tant les services R&D des constructeurs font des efforts et des recherches pour trouver le compromis et le vélo idéal !

Pour qui : Un vélo qui convient à la majorité des cyclistes, le meilleur compromis entre légèreté, rendement et confort.

Quels équipements pour mon vélo :

velo de cyclisme sur route

Quand on choisit un nouveau vélo, vient également la question cornélienne du choix des périphériques qui vont équiper votre bicyclette.

Selle, guidon, transmission (électrique ou cablée), roues, système de freinage,… un vrai casse-tête.

D’autant plus que la montée en gamme et le gains de quelques grammes sur chaque élément peut vite alourdir votre budget…

Si vous prenez votre vélo sur une série catalogue d’un manufacturier, l’ensemble des éléments montés sur le vélo sont en général cohérents et harmonieux pour répondre à toutes les demandes en fonction de votre profil cycliste et de votre budget.

Pour vous aiguiller dans votre choix, voici quelques conseils supplémentaires :

L’importance des roues :

Tous les cyclistes vous le diront. À choisir, privilégiez une paire de roues de qualité plutôt qu’un gain de quelques grammes sur les accessoires. Les roues, éléments en rotation auront un réel impact sur le poids mais surtout sur le comportement de votre vélo.

Freins à disque ou à patins :

Si la question ne fait plus débat chez les VTTistes, c’est LE sujet à controverse chez les cyclistes sur route. En résumé voici notre point de vue :

  • Les freinages à patins permettent d’obtenir un vélo plus léger, demandent un entretien régulier (changement de patins) mais facile à réaliser. La qualité du freinage peut-être réduite dans des conditions humides.
  • Les freins à disque offrent un freinage puissant, confortable et constant, même sous la pluie. Ils demandent peu d’entretien, les plaquettes sont plus durables que les patins, mais les “purges” du liquide de frein demandent un peu de savoir-faire et d’équipements. Le poids du vélo est également alourdi par le freinage à disque.

Neuf ou occasion :

Avec la question du budget peut également se poser la question d’acheter un vélo neuf ou d’occasion. Les choix où motivations restent personnelles. Mais si vous optez pour un vélo d’occasion voici quelques conseils et éléments à vérifier :

Assurez-vous que le cadre n’a pas subit de chocs. Vérifier les périphériques : Les roues sont elles voilées ? Vérifiez l’usure de la bande de freinage sur les roues si freinage à patins. Jetez également un oeil sur les haubans arrières et au niveau du boitier de pédalier. Distinguez aussi les éclats de peinture des débuts de fissures qui peuvent être des signes d’usure. Renseignez-vous sur le nombre de kilomètres parcourus sur le vélo et l’utilisation qui en était faite. Enfin posez également la question de savoir s’il y a des frais immédiats à prévoir (changement de pneus, de chaîne, etc.)

Choisir son nouveau vélo, notamment lorsqu’on débute en cyclisme amène son lot questions. Nous espérons que cet article vous aménera quelques pistes de réflexion et vous aidera dans votre choix.


N’hésitez pas à venir en discuter avec nous et la communauté #PEDALEUR sur Facebook et Instagram.
Et pour être accompagné dans votre pratique, découvrez notre box par abonnement pour les cyclistes. Tous les deux mois, nous vous faisons découvrir les meilleurs produits et accessoires pour rouler.