fbpx
Posted in À la Une Conseils entraînement Inspiration cycliste

Deux abonnés partagent leur saison cycliste 2020

Deux abonnés partagent leur saison cycliste 2020 Posted on 17 décembre 2020

L’année 2020 arrive à son terme et notre saison cycliste également. Nous avons posé quelques questions à deux de nos abonnés Christophe et Florian. Ils nous ont partagés leur ressenti sur cette année particulière mais aussi comment ils sont restés motivés et quels sont leurs objectifs pour 2021.

Pourriez-vous vous présenter ?

CHRISTOPHE : Je m’appelle Christophe j’ai 40 ans, je suis infirmier aux urgences psy sur Paris depuis 6 ans et avant ça j’étais infirmier en soins intensif / réanimation. Énergique de nature avec cette nécessité de me dépenser j’ai toujours pratiqué le sport (judo, squash, vélo, course à pied jusqu’au marathon de Paris et de Berlin, trail…). Je finis par découvrir le triathlon en 2015. Ma première épreuve a été le triathlon du Château de Chantilly jusqu’au Half-Ironman des Sables d’Olonne en 2019. Mes épreuves phares restent le vélo et la course à pied pratiqués en tant qu’amateur depuis longtemps. Je m’oriente de plus en plus vers le vélo, sport que j’ai finalement toujours aimé et pratiqué de manière plus ou moins continue.

Dans cette logique, j’ai découvert la box Pédaleur grâce à mon père qui m’a offert une carte cadeau découverte de 3 box à noël 2019. Devant la qualité et le plaisir de recevoir celle-ci, j’ai repris l’abonnement à mon compte et fais à ce jour toujours partie du peloton Pédaleur.

FLORIAN : Bonjour, je suis Florian, j’ai 29 ans et j’habite dans les Hauts-de-France. Ancien footballeur, je pratique le cyclisme depuis bientôt 5 ans maintenant. Dès à présent, je suis ambassadeur pour plusieurs marques du monde du cyclisme, notamment avec une communication principalement basée sur Instagram. J’organise également des « rides » dans ma région, pour deux de mes partenaires. Je suis abonné à la box Pédaleur depuis son lancement. J’ai même participé à la Scott – Les Cimes du Lac d’Annecy, avec la « première équipe Pédaleur ». Je ne remercierai jamais assez l’entreprise pour cette belle opportunité et ce sublime week-end. C’était ma première cyclosportive de montagne. Le cyclisme est clairement un mode de vie pour moi.

Comment avez-vous abordé cette année et adapté votre saison? 

CHRISTOPHE : L’année 2020 a été comme pour tout le monde très particulière avec toutes ces annulations. J’avais prévu le Paris Roubaix Challenge, le triathlon de Paris, le triathlon de Deauville et l’Ironman 70.3 de Cascais (Portugal). Mais je n’ai assisté à aucune de ces épreuves. Il a fallu tout de même trouver de la motivation pour poursuivre les entraînements sans objectif… Heureusement j’étais déjà en possession d’un home-trainer connecté depuis décembre 2018. Je me suis inscrit pour la première fois dans un club (Paris Université Club) pour la saison 2020-2021 afin de ne plus être seul dans ma pratique.

FLORIAN : Je ne vais pas faire dans « l’originalité » en déclarant que l’on a vécu une année et une saison cyclisme 2020… atroce, pourrie et moribonde. Que ce soit sanitaire ou psychologique. Mais, j’ai relativisé lors du premier confinement. Je suis en bonne santé et c’est le principal. D’autres n’ont pas eu cette chance ! J’étais plus préoccupé par l’état de santé économique du pays, que par les kilomètres que j’ai perdu cette année… J’ai alors repris après le premier confinement, avec une préparation identique à une période hivernale : des heures de selle, sans aucune préoccupation sur mes performances physiques et athlétiques.

Quelle a été votre nouvelle routine d’entraînement ? Est-ce que le home-trainer à « remplacé » la route pendant un temps ? 

CHRISTOPHE : Et oui et fort heureusement je possédais déjà un HT pour les entraînements d’hiver. J’ai beaucoup utilisé celui-ci dès le premier confinement de Mars. J’utilise la plate-forme Zwift avec de nombreux Meet-ups mis en place, notamment Pédaleur dès le mois d’avril. J’ai aussi fait de belles rencontres avec des professionnels du vélo et du triathlon (Coach, athlètes professionnels) via ces séances. Ces rendez-vous sur le home-trainer m’ont permis d’évacuer le stress et la pression générés. Je travaillais à cette époque comme volontaire en réanimation COVID afin de renforcer les équipes de nuit. Mon rythme à ce moment-là était perturbé mais le home-trainer m’a permis de garder une belle motivation et une bonne forme physique en attendant de retrouver la route.

FLORIAN : J’ai principalement fait du renforcement musculaire, du gainage et de la course à pied. Car le home-trainer… « non merci » ! Je préfère courir, que de rouler virtuellement avec/contre une essoreuse à salade, ou sur un périmètre d’un km pendant une heure, comme un hamster !

Quelles ont été les sensations ressenties quand vous êtes retourné sur la route ?

CHRISTOPHE : Ma première sortie vélo était le 13 mai dès le dé-confinement et j’avoue avoir eu un temps d’adaptation, il fallait conduire à nouveau, faire attention aux autres, gérer les freins… Le plaisir était par contre à son paroxysme, le soleil, la route de nouveau, les espaces. Enfin ne plus rouler devant ma fenêtre de chambre, une bouffée d’air. J’ai ensuite malheureusement été victime d’une chute fin juin me privant de cette liberté pendant 1,5 mois.

FLORIAN : La liberté, le plaisir de rouler, de retrouver les amis et partager ma passion.

Que retiendrez-vous de 2020 ? Et quelles sont vos envies pour 2021 ?

CHRISTOPHE : 2020 a été une année finalement plus constructive que ce que j’imaginais, j’ai tout de même progressé en vélo avec les entraînements sur home-trainer, revu mes objectifs et ma manière d’aborder le sport. J’ai beaucoup plus envie à ce jour de partager les moments sportifs avec mes amis grâce à des épreuves en équipe. J’aimerai, si la situation sanitaire le permet, participer au Gravelman Paris en Janvier 2021. Je me suis aussi inscrit à un triathlon de 24h en équipe de 4, le T24 Xtrem triathlon qui aura lieu en juin 2021 sur l’île de Ré où je serai majoritairement sur le vélo. En ce qui concerne d’autres rêves, j’aimerai un jour faire L’étape du Tour et pourquoi pas un Bikingman.

FLORIAN : 2020 aura été assez particulière car malgré le contexte sanitaire du pays, j’ai déjà dépassé les 12 000 km, comme 2019. En ayant « subi » un premier confinement. J’ai pu découvrir le Mont-Ventoux, sous le brouillard, la brume et la neige fondue. Assez incroyable ! Mais j’ai aussi perdu l’occasion de participer à la seule cyclosportive que je souhaitais réaliser : la Cyclotour du lac Léman. La Suisse imposait une mise en quarantaine de 15 jours pour séjourner dans le pays… C’était alors logistiquement impossible d’y séjourner uniquement un week-end. C’est mon seul regret, cette année.

Je disposais d’une autorisation pour rouler librement durant le second confinement, grâce à un partenaire. Je retiendrai alors que 2020 m’aura permis de devenir ambassadeur pour de très belles marques. Et j’espère clairement que 2021 me permettra de confirmer cette évolution, sans subir la moindre « contrainte ». J’espère aussi atteindre 15 à 18 000 km en 2021. C’est mon seul et unique objectif car je reste assez perplexe sur la bonne tenue des cyclosportives en 2021. Mais je le souhaite, surtout pour tous les organisateurs ! Et si l’évolution sanitaire du pays s’améliore, alors j’envisagerai de participer à une cyclosportive. Laquelle ? Je ne sais pas, celle qui se présentera.

Merci à Christophe et Florian d’avoir répondu à nos questions et partagé leur saison avec le peloton Pédaleur. N’hésitez pas à nous dire comment votre saison s’est déroulée et quels sont vos objectifs pour les mois à venir !

Soyez inspiré pour démarrer la saison 2021. En cas de panne de motivation, abonnez-vous à la box Pédaleur, on vous remet en selle tous les deux mois ;). Voici ce que contenait la box précédente de novembre.

Si vous envisagez de changer ou d’acheter un nouveau vélo découvrez notre article sur le blog avec tous nos conseils !